Tags

Related Posts

Share This

Wob Sinc : une présentation

En tant que membre de l’espèce humaine, je me suis toujours intéressé à son histoire, à ses représentations du monde, aux façons dont elle s’organise et organise ce qui l’entoure. Depuis peu, je m’intéresse aussi à son avenir proche.

Que ce soit grâce à des professeurs, des amitiés, des livres, des heures à surfer sur le Net ou des voyages à l’étranger, j’ai eu la chance de pouvoir étudier un peu d’histoire, d’économie et de littérature, avant de passer à la philosophie, que je travaille plus à fond. Avec des incursions courtes mais intenses en théologie chrétienne.

Parmi mes pôles d’investigation préférés, on trouve :

* L’histoire des religions, depuis les cosmogonies de la Mésopotamie et de l’Iran ancien, à l’histoire du Judaïsme et du Christianisme occidental, en passant par le Cambodge hindou et bouddhiste

* La philosophie et la théologie contemporaines ; autour d’énigmes aussi classiques que la conscience, l’absolu ou le réel – sur des courants comme la phénoménologie et ses avatars postmodernes, notamment religieux, sur les rationalismes et réalismes qui s’en démarquent

* La « politique spéculative », zone poreuse entre littératures de fiction et projets politiques réels traitant de l’avenir collectif, en lien – par exemple – avec les questions d’énergie et de ressources, des forces et des limites des technosciences, des nouvelles religions et mutation des anciennes, de l’évolution des manières de vivre et des formes de vie (ce qui m’amène, ces derniers temps, à me pencher sur les courants du posthumanisme, du transhumanisme, et des écologies radicales)

Autrement, j’aime beaucoup les sciences de la nature et de l’univers, l’art contemporain, la musique électro (dont chiptune & glitch-hop), l’exploration urbaine, les dunes de sable et les jeux vidéo (en particulier les jeux de rôle cérébraux, adultes, immersifs, portés par les dialogues et une bonne dose d’humour, avec des choix qui prennent aux tripes, dans un monde ouvert à l’atmosphère marquante – si, si, ça existe !).

Quand The Laddr a ouvert son espace digital, unique en son genre et en Français, je me suis dit que c’était une bonne occasion pour partager un peu ce que je pige, ce que j’apprends et que je crois – tout en découvrant d’autres problématiques et sensibilités spirituelles, des gens qui trouvent comme moi que le présent est complexe et passionnant.

Pour info : Wob n’est pas mon vrai prénom (“ooh” déception), mais l’abréviation d’un pseudonyme que j’utilise parfois sur Internet. Selon le dictionnaire des acronymes en ligne, « Wob » se réfère aussi à “Waste Of Bandwith” (gaspillage de bande passante), “Women-Owned-Business” (entreprise dont le capital est possédé par des femmes), ou “World Of Birds” (monde des oiseaux), ce qui – finalement – résume tout aussi bien ma situation.

 

4.2.3

Crédit image : Stalker (Andrei Tarkovski)