Tags

Related Posts

Share This

N_P : une présentation

Parfois les gens autour de vous essayent de vous décrire en deux ou trois mots : j’aime retenir ces descriptions rares, mais souvent justes. Ainsi, pour certains, je suis Merveilleusement démodée et Folk mais classe. Cette dernière phrase décrit l’exigence que je mets même dans les choses simples. Les choses démodées m’ont appris à comprendre ce qui est autour de moi et la transmission des savoirs. Elles font partie des expériences esthétiques les plus intéressantes dans ma vie (ne me lancez pas sur mon herbier et mes fleurs séchées!).

Je pars du principe que l’on peut toujours apprendre, qu’il y a toujours un savoir-faire inconnu dans les parages. C’est aussi pour cela que les nouvelles technologies et ce que l’on peut en faire de manière créative me passionnent. Ma bonne résolution de cette année fut d’apprendre une chose par jour. Entre autre j’ai appris à: faire mon propre vin de sorbier, savoir crocheter de la dentelle, commencer à coder avec Python ou encore me faire un avis sur les chemtrails. DIY qu’ils disent. Lorsque je feuillette les Modes & Travaux des années 50, je me dis que notre époque n’a rien inventé côté débrouille, et encore, wikiHow n’existait pas. Mes récentes aventures dans les milieux grassroot et open source m’ont appris que collaborer et partager sont définitivement les choses à faire à notre époque.

Depuis un certain temps maintenant je fais des recherches sur le sud des États-Unis. Certains d’entre vous dirons : « c’est le cadet de mes soucis », mais peu importe. Un jour je ferai du Moonshine dans les Appalaches, jouerai du banjo comme dans Délivrance et aurai lu tout Faulkner. En attendant j’ai un sacré crochet du gauche, une machine à tricoter plus vieille que moi et un tas de projets pleins de mailles. Je vis avec un ours philosophe qui joue aux échecs, notre grotte est pleine de livres et de données en tout genre. Après avoir passé quelques temps dans les pays du nord, j’entretiens une relation indescriptible pour : l’odeur que dégagent des Kanelbullar et du café, le silence, le sauna, les arbres et la nature en général. (J’ai d’ailleurs un portrait de Linné au-dessus de mon lit.)

Toujours à l’affut de nouveaux modes de pensée et sensibles aux évolutions sociales, si j’écris pour The Laddr c’est pour partager et transmettre à travers mon filtre perso ces ressources glanées et le rapprochement entre ces attitudes et la foi chrétienne, elle, merveilleusement ancrée en moi.

1907592_293009347522337_233217268192382946_n