Les pilotes de séries US 2014/2015

Perdu dans la jungle des nouvelles séries chaque année ? Vous ne savez pas quoi regarder au milieu de tout ce flot de nouveaux trucs ? Cette année encore, je me suis donné le défi de regarder tous les pilotes US de la saison 2014/2015, pour vous donner mon modeste et subjectif avis. Vous trouverez par ici un modeste compte-rendu de mes impressions personnelles sur chacun après les avoir vu. L’article sera mis à jour régulièrement en fonction des nouveaux pilotes diffusés durant l’année (laissez-moi juste le temps de les regarder !)

Red Band Society

Red_Band_Society_a_lRemake d’une série espagnole, Red band society raconte l’histoire d’ados malades qui vivent dans le secteur pédiatrie d’un hôpital. La série est clairement bourrée de défauts : une musique parfois irritante, des personnages caricaturaux, un hôpital beaucoup trop beau pour être vrai et des ficelles franchement pas subtiles. Et pourtant, la série parvient à être vraiment attachante et accrocheuse.
2,8/5

The Mysteries of Laura

the-mysteries-of-laura-17fce68879ca9cb3L’histoire d’une femme-flic qui est en même temps mère et fatiguée. Les scènes dramatiques sont d’une platitude infinie. Lorsque c’est censé être drôle, ça ne l’est pas, et c’est rempli de poncifs ennuyeux. J’avoue que je n’ai pas réussi à finir le premier épisode tellement je le trouvais creux.
1/5

Z-Nation 

z-nation-critique-série-syfy-saison-1-pilot-la-critiquerieJe ne peux pas vous dire si c’était bien ou non, j’ai dû arrêter la série dès que j’ai vu la tête d’Harold Perrineau. J’ai tellement peur de le voir gueuler “WAAAAAAALT“… (et je vous avoue que j’en ai marre des zombies)
??/5

Madam Secretary

madam-secretary-tea-leoni-ftrTea Leoni fait son come-back avec cette histoire d’espionne rangée en prof d’histoire qui se retrouve à la tête des affaires étrangères. Honnêtement, c’était classique, mais pas mal. On sent que les auteurs ont voulu forger un personnage féminin fort, et de ce point de vue, le pari est tenu. Malheureusement, le reste semble encore un peu faible, notamment les personnages secondaires.  Après, je n’accrochais pas forcément non plus à The Good Wife au départ, donc… à voir sur le long terme.
3,3/5

Forever

Forever-ABC-forever-abc-37084991-907-498C’est l’histoire d’un médecin légiste qui voit tout, sait tout, et semble très intelligent, qui s’allie avec une flic pour faire des enquêtes… sauf que le mec est immortel et qu’il a 200 ans. En gros, c’est un peu le Sherlock d’Elementary du pauvre avec un twist surnaturel et des dialogues téléphonés. Après, ça reste très efficace, et quand on me met un twist surnaturel, je fonce comme un pigeon.
2,1/5

Scorpion

DPILOTes gens très très très intelligents sauvent le monde en tapant très vite sur leur clavier d’ordinateur. Le rythme est plutôt efficace (encore que…), mais, bon, vous en avez pas bientôt marre des personnages de génies sans aucune substance, pas convainquant et cruellement clichés ?
1,8/5

Gotham

MV5BMjMzNTU3MDY3OF5BMl5BanBnXkFtZTgwMjY1Nzg3MTE@._V1_SX640_SY720_Jim Gordon est un jeune flic qui vient d’arriver dans la ville de Gotham, et se voit confier l’enquête du meurtre de Thomas et Martha Wayne, les parents du petit Bruce. C’est Gotham 20 ans avant Batman, quoi. Le cast est plutôt intéressant (même si Ryan de Newport Beach a du mal à me convaincre), l’esthétique a un côté New York 70’s (ou du moins ce que je m’en imagine), et c’est même un peu violent. Ca manque encore un peu de substance, mais il y a un petit potentiel. En revanche, il faut arrêter avec cet étalage de fan-service. Les gars, j’adore Batman, mais là c’était trop. Mais bon. Je pense que c’est la nouvelle série que je serai heureux d’avoir défendu dès le départ alors que personne n’y croyait quand elle finira sa 3è saison brillante.
3/5

Black-ish

blackish1Un père Afro-Américain qui a tout réussi fait une crise et se demande si sa famille est assez « black ». Des fois, c’est rigolo et ça pointe intelligemment certains stéréotypes. Des fois j’ai pas compris. Et des fois, je trouve ça limite. C’était pas mauvais, mais honnêtement pas franchement bon non plus. J’ai un peu l’impression d’avoir fait le tour de la série une fois le pilote fini. Mais je vais regarder juste parce que c’est rafraîchissant de voir autre chose qu’une gentille famille WASP.
2,6/5

How to get away with murder

davis_aUne professeure en criminologie brillante (mais trouble) sollicite l’aide d’étudiants pour bosser avec elle. Sur le principe, voilà une série on ne peut plus efficace. Un personnage féminin fort, un rythme soutenu, des rebondissements improbables permanents, un mystère très mystérieux, une enquête judiciaire. En clair, c’est produit par Shonda Rhimes et géré par son poulain Peter Nowalk. Et pourtant, ça n’a pas du tout fonctionné sur moi. J’ai trouvé ça too much, trop calibré pour être un succès. J’ai trouvé ses personnages (en dehors de celui joué par Viola Davis) un peu creux. En gros, c’est pas pour moi.
2/5

Selfie

selfieKaren Gillan joue le rôle d’une nana superficielle, qui passe sa vie à gérer son image sur le web à coups de selfies et de hashtags. Elle se prend une grosse claque et se retrouve humiliée, à devoir embaucher John Cho pour rebrander son image (l’homme est toujours là pour la remettre sur le droit chemin). Soyons honnêtes : globalement, ce n’était pas drôle, pas subtil du tout, excessivement moraliste et facile (et l’accent Américain de Karen Gillan est définitivement une horreur). En gros, c’est horrible. Mais il y a un petit je ne sais quoi qui me dit que, peut-être, dans quelques épisodes, quand la série aura trouvé son ton… ou peut-être que Karen Gillan me fait perdre toute objectivité !
1,6/5

Manhattan Love Story

680.16x9Oui, mais non. On suit un homme et une femme qui se retrouvent embourbés dans une blind-date. Globalement, c’est surtout une accumulation de clichés sexistes (« Je suis une femme, je suis donc obsédée par les sacs à mains et je ne sais pas utiliser un outil technique », « Je suis un homme, je passe donc mon temps à faire mon dur et à mater les nanas dans la rue »), ce n’est pas très drôle, et ça met franchement mal à l’aise. Sans parler de la voix-off irritante et des personnages secondaires invisibles.
1/5

Happyland

happylandC’est une série MTV. Ca veut dire : beaucoup de mecs musclés torses-nus et transpirants, et que des personnages irréalistement beaux. On suit les coulisses d’un parc d’attraction (Happyland) à travers les yeux de Lucy, une adolescente (forcément…) élevée par une mère célibataire. C’est bien rythmé, efficace, un peu attachant, mais quand même plutôt léger. Mais j’adore Ricky Raccoon.
2,4/5

A to Z

a-to-z-posterA to Z raconte toute l’histoire sentimentale entre Zelda et Andrew. Assez naturellement, le pilote raconte l’histoire de leur rencontre réciproque, jusqu’à l’inéluctable fin de la série qui sera la triste séparation. La série est mignonne, mais surfe un peu trop sur les romcoms indie à la (500) Days of Summer. Elle est portée par un très bon duo, et les deux personnages principaux sont attachants, bien croqués, sans être too much (les seconds rôles sont nuls, par contre). Bref, ça ne casse pas trois pattes à un canard, mais c’est pas trop mal.
2,8/5

Stalker

stalker-seriesNouvelle série de Kevin Williamson, Stalker a un titre assez explicite : elle parle de stalkers. Ces gens louches et méchants qui vous poursuivent et sont obsédés par votre personne. Honnêtement, la série n’est pas très subtile dans son propos, et les personnages, sous un décorum pseudo-complexe, ne sont finalement pas très fin. Globalement, elle inspire surtout un gros sentiment de malaise, une gêne incroyable face à laquelle on ne sait trop quoi ressentir. Mmmh, non merci.
1,9/5

Bad Judge

BadJudge_DDKA_Horz_SimpEn commençant Bad Judge, qui nous raconte l’histoire d’une juge rock ’n roll un peu à la ramasse, j’étais content parce que je savais que j’allais y retrouver mon camarade Ryan Hansen, qui me manquait un peu depuis Veronica Mars. Malheureusement, malgré tout mon amour pour lui, je dois avouer que Bad Judge est globalement très ennuyeux, convenu et pas passionnant pour un sou. On a l’impression de voir une comédie au rabais, écrite par des fainéants pas convaincus de leur propre travail. Dommage.
1,7/5

Mulaney

Mulaney - Episode 1.01 - Pilot - Promotional Photos (1)_595_STV Main White TVUn mec qui fait du stand-up vit sa vie avec ses collocs et camarades irritants au possible dans une série fatigante, boursoufflée et pas drôle du tout. La seule scène drôle provenait d’un morceau de stand-up que j’avais déjà vu. Ca se voulait nouveau Seinfeld, ce sera plutôt un naufrage. Désormais, catastrophe s’écrit M U L A N E Y.
0,9/5

 

 

The Flash

the-flash-promo-art-bannerAmateur de superhéros, j’étais heureux de retrouver l’une de mes icônes personnelles à la télévision, toutes les semaines. Déjà introduit dans la série-soeur Arrow, The Flash est incarné par Barry Allen, campé par l’acteur Grant Gustin. On retrouve bien sûr tous les trucs relous de la CW : des acteurs tous jeunes et beaux, une réalisation super cheap, des personnages secondaires transparents… mais, je sais pas, ça marche. C’est positif, ça envoie du rêve et c’est superbement efficace. Un (petit) coup de coeur.
3,5/5

The Affair

2930090443_1_25_BFdaAnwCNouvelle série Showtime, The Affair raconte la même histoire entre un homme et une femme, à partir de leurs deux points de vue différents. On remarque alors que c’est radicalement à deux histoires que nous faisons face. C’est bien réalisé, bien joué, et tout ça fonctionne très bien. Par contre, toute la narration se fait à partir de flash-backs, où les deux protagonistes racontent leur passé, chacun de leur côté, ce qui laisse un léger sentiment d’inachevé et de frustration.
3,6/5

Jane the virgin

maxresdefaultJ’ai un peu honte, mais c’est probablement mon coup de coeur de cette rentrée sérielle. Bien sûr, The Affair, c’est beau et intelligent, mais Jane the virgin, c’est incroyablement fun, c’est rempli de second degré, de gags visuels intelligents, et d’acteurs super drôles. Concrètement, ça raconte l’histoire de Jane, qui tient à rester vierge jusqu’au mariage… mais se fait accidentellement inséminer par sa gynéco. Ca ne plaira pas à tout le monde, mais perso, j’ai adoré.
4/5

Cristela

Cristela_G+cvr-SUSTAIN_140825Comme Jane the Virgin, Cristela se passe dans un milieu latino. Comme pour Black-ish, ça fait plaisir de voir des minorités généralement cantonnées au seconds-rôles tenir la majorité du cast d’une comédie. Mais ça ne suffit pas. Cristal Alonso est très bonne actrice, il y a quelques bonnes répliques, mais globalement, on reste sur un sentiment assez décevant, un pilote caricatural et déjà-vu et rempli de gags clichés. Dommage.
1,9/5

Marry me

Marry-Me-TV-Show-HD-Wallpaper-6466J’ai regardé Marry Me avec beaucoup d’enthousiasme. Dernière série de David Caspe (qui nous avait offert Happy Endings, l’une des meilleures comédies de ces dernières années), Marry Me raconte les histoires de couple d’Annie et Jake, autour de leurs fiançailles. Malheureusement, j’étais un peu déçu. Casey Wilson et Ken Marino sont excellents et disposent d’une alchimie indéniable, mais les personnages secondaires ne suivent pas, et on a la légère impression que tout est trop dans ce pilote. Mais Happy Endings n’avait pas forcément un excellent pilote non plus, donc, donnons-lui une chance.
2,5/5

Gracepoint

gracepointcanren1Remake américain de Broadchurch de Chris Chibnall. On reprend David Tennant, et on recommence. C’est plan pour plan la même chose, sauf dans un contexte américain. On se demande franchement quel est l’intérêt lorsqu’on a vu l’original britannique. Pas forcément mauvais, mais aucune saveur, aucune valeur ajoutée.
1/5

 

Une dernière mise à jour est encore prévue avec les séries Kingdom, Constantine, Benched, The McCarthys, Olive Kitteridge, State of Affairs, Ascension, et One Child.