La conférence f8 annonce le futur de Facebook

Il est 10h à San Francisco. La plupart de la population mondiale n’est sans doute pas au courant, mais aujourd’hui pourrait bien être un jour historique dans l’histoire du web mondial. Cette journée deviendra peut-être celle où Facebook a signé son arrêt de mort, ou le jour où Facebook a marqué des points pour la domination globale du web.

C’est aujourd’hui que se tient la Facebook f8 Conference, au San Francisco Design Center. Chaque année, Facebook annonce ses nouveaux grands projets, et sa vision pour l’année à venir. La moyenne d’âge dans la salle est d’environ 30 ans. Il y a des hipsters, des geeks, des nerds, mais aussi des financiers, des économistes, des analystes, développeurs, 19 nationalités, des gens du monde entier… En ligne, ce sont plus de 100 000 personnes comme moi qui suivent le live de la présentation.

Quelles innovations vont être présentées cette année par Facebook ?

Il est 10h15, et Andy Sandberg monte sur scène, pour un petit numéro comique, histoire de chauffer la salle. Il se fait passer pour Mark Zuckerberg, avec un hoodie et des claquettes, comme il l’a déjà fait au Saturday Night Live. Il faut attendre 5 minutes que le vrai Mark rentre sur scène, mort de rire par l’imitation du comédien.

Alors, qu’est-ce que Facebook nous prépare ?

Timeline

Mark Zuckerberg commence en parlant de l’histoire du site. Sur Facebook, Les gens ont commencés à forger leur réseau, et à consolider leurs relations. Le profil d’origine offrait une présentation générale de la personne (Qui suis-je dans les grandes lignes, ou, en gros, les 5 premières minutes d’une conversation). Puis, petit à petit, en évoluant, le profil s’est petit à petit complexifié. Les gens se sont mis à partager les choses qu’ils aimaient, et ce qu’ils faisaient. Mais au bout d’un moment, on se lasse de tout ça. Facebook veut aller beaucoup plus loin. Désormais, tous les moments importants de la vie d’un utilisateur pourra être résumée sur Facebook.

C’est ainsi que verra le jour Timeline, le nouveau profil Facebook.

La Timeline est beaucoup plus compartimentée, et toute la vie d’une personne se veut résumée sur un profil en forme de frise chronologique. Chaque utilisateur peut partager et personnaliser les plus grandes étapes de sa vie que ce soit à partir d’éléments déjà présents, ou en rajoutant des photos de jeunesse, de son mariage, des endroits qu’il a visité, des chansons marquantes, des vidéos, des playlists, des articles, des apps, des jeux, etc. Tout devient présent sur sa Timeline Facebook.

Les apps viennent s’intercaler sur ce profil entièrement personnalisable. Elles deviennent une fenêtre supplémentaire pour montrer au monde la personne que vous estimez être.

En clair, ce n’est pas simplement un nouveau design de profil. C’est une révolution complète, et une réinvention du concept de Facebook, qui devient plus qu’un simple outil de partage de photos de chats. C’est une expérience de vie en ligne nouvelle, une sorte de “chez soi” virtuel, où l’on partage ce que l’on veut partager avec nos proches.

Pour une présentation de Timeline, Facebook a ouvert une page consacrée à la nouveauté, disponible par ici.

Un nouvel open-graph

Mark revient ensuite sur l’histoire de Facebook. Pendant longtemps, on ne pouvait que devenir amis avec des personnes. Puis, on a pu commencer à aimer des pages. Désormais, Facebook va introduire les verbes, et un nouveau type d’Applications. On n’aimera plus, on mangera, on ira courir, on écoutera, on regardera, on lira sur Facebook. Sérieusement, “Liker”, c’est tellement réducteur…

En plus des simples outils de communication et des jeux, Facebook va désormais lancer des applications dites “médiatiques”. En connectant (une fois pour toutes) Facebook et Spotify, par exemple, il sera possible de partager en temps direct ses morceaux écoutés. De même pour les vidéos, la télévision, les informations, la presse en ligne, et tout un tas de choses. Toutes les activités s’afficheront dans le Ticker, ce nouveau news feed en temps direct, qui semble avoir gêné tant de monde ces derniers jours (à terme, les publications seront dans le news feed, et les activités sur le Ticker). Désormais, si je vois que Camille écoute Laura Marling dans mon Ticker, je peux cliquer sur cette notification d’activité et écouter Laura Marling en temps direct avec elle. Ainsi, je peux découvrir tout un tas d’artistes via cette écoute en temps direct. A travers un contrat avec tout un tas de partenaires, Facebook va lancer plusieurs applications en temps direct du style, qui nous permettrons d’être constamment connectés les uns aux autres. Que ce soit pour la musique, les recettes de cuisine, les circuits de randonnée, les films, et à peu près tout ce que vous partagerez en live.

Maintenant, réfléchissez : voilà peut-être des mois que la presse et tout un tas de gens me recommandent la série Boardwalk Empire. Je n’y ai jamais prêté attention. Mais savoir que Laurent et Hugo regardent et aiment Boardwalk Empire en ce moment même, et qu’il me suffit de cliquer sur le Ticker pour regarder avec eux sur Netflix, Hulu, WAT, Dailymotion, ou n’importe quelle plate-forme via Facebook me donnera beaucoup plus envie de regarder la série. Parce que mes amis le font… Voir qu’untel mange une pizza me donnera peut-être des idées à moi aussi. Et n’importe quoi d’autre. On rentre là totalement dans un web de la découverte : l’information et le contenu vient à moi grâce à mes relations desquelles je deviens dépendant, et je n’ai même pas à aller le chercher (sur Google, par exemple). Ca veut aussi dire que ma vie entière, et celle de mes amis, pourra également être encore davantage suivie à la trace, et en direct.

Autant dire qu’il y aura beaucoup de nouvelles choses à découvrir dans ces prochains mois.

Le temps nous dira si Facebook a vraiment eu une bonne idée là-dessus. Pour tous ceux qui sont intéressés par l’évolution du web, les histoires de science-fiction et la façon dont l’être humain se définit au XXIè siècle, nous avons une mine de réflexion qui va désormais s’ouvrir à nous. Car nul doute que d’autres se lèveront pour proposer une concurrence à Facebook.

En attendant, qu’est-ce que tout cela vous inspire ? Excitation ? Crainte ?